joie de vivre femme
Endométriose

Quand la grossesse se fait attendre

Infertilité? Non, mais plutôt quand la grossesse se fait attendre.

Pour beaucoup d’entre nous, être parent est une étape importante de la vie. Nous les femmes, avons tendance à idéaliser la période de la grossesse et surtout à l’attendre avec impatience.  Sauf que parfois, ça ne se passe pas comme prévu. Bien évidemment, on s’imagine toujours tomber enceinte assez rapidement alors qu’en fait ce n’est pas si simple…

C’est mon cas, j’attends l’heureux évènement depuis déjà 3 ans. Je sais que  cette attente est mal vécu pour la plupart d’entre nous. Ce fut mon cas pendant un bon moment. Je pense d’ailleurs que c’est l’une des épreuves la plus difficile par laquelle une femme, un couple peut être amené à passer.

Aujourd’hui, beaucoup de femmes passent par cette difficulté, cependant , nous sommes peu à en parler.

Une attente longue et douloureuse

Etat des lieux?

L’attente de l’heureux évènement est une période qui peut paraître interminable et qui est  à la fois très douloureuse pour ceux qui la vivent.  

« Pourquoi, je n’y arrive pas? » « Qu’est ce qui se passe? » « Suis-je stérile? ».

Il est difficile de ne pas ressentir un sentiment d’injustice , de colère et de honte.  Et puis de se rendre compte qu’en réalité nous ne sommes pas toutes égales face à la grossesse si bien que, ça crée un sentiment de frustration.

 » Suis-je moins bien qu’une autre femme? »

Les semaines et les mois défilent sans grossesse  à l’horizon.  Tes cycles s’enchaînent sans interruption.  Certains mois, tu penses que c’est le bon,  tu as l’impression d’avoir « les fameux symptômes » et tu pries pour que tes règles n’arrivent pas. Malheureusement, c’est toujours la même rengaine, elles sont toujours là.

Tu ne peux t’empêcher de te demander quand est-ce que ton ventre s’arrondira? quand est-ce que tu pourras enfin crier: « Victoire, Bébé est là!! ».  Je suppose que tu t’es imaginée enceinte ou maman plus d’une fois.  Par moment tu t’es même surprise toi même à imaginer ce que ta vie pourrait être s’il était là.  Les annonces de grossesses s’enchaînent autour de toi mais encore une fois ce n’est pas toi. Très heureuse pour ton entourage, mais triste au fond de toi.  Une question se pose alors, comment gérer tout ça?

Gérer ses sentiments

Au début ça a été très difficile de gérer tout ce que je ressentais. Je ne savais pas comment me comporter face aux autres, que penser de ma vie, quoi dire, quoi répondre aux questionnements, aux blagues maladroites ainsi qu’ aux commentaires désobligeants.

Je préférais me taire et faire l’impasse dessus. Sauf que ce n’était pas la solution. Ma meilleure amie a commencé à me faire parler petit à petit pour m’aider à sortir de ma coquille.   Pour ainsi dire, elle m’a aidé à verbaliser  et à mettre des mots sur mes maux. Nous nous sommes créer un espace dans lequel nous nous permettons de nous plaindre, de pleurer, d’être en colère, de crier à l’injustice quand nous en ressentions le besoin et ça m’a fait beaucoup de bien.

Et ma foi dans tout ça

En tant que chrétienne, tu sais pertinemment que c’est dans les moments de difficultés que tu dois te rapprocher de Dieu, parce qu’il te donnera la force nécessaire. Néanmoins, j’avais beaucoup de mal. Sans doute, je lui en voulais. Je lui en voulais de devoir passer par cette situation, jugeant que celle-ci n’était pas nécessaire à ma maturité et pourtant.

Je n’acceptais pas la situation, l’endométriose, les douleurs, l’attente d’une éventuelle grossesse , c’était trop pour moi.

Puis, un jour j’ai compris, j’ai enfin réalisé, même si je le savais déjà que les épreuves par lesquelles je passais me permettraient d’expérimenter une nouvelle facette de sa personnalité, de faire grandir ma foi, de travailler ma persévérance et mon caractère, d’apprendre à le louer dans la difficulté, de lâcher prise en ne me concentrant que sur sa personne.  Je ne remercierais jamais assez cette soeur qui m’a permis d’avoir ce déclic.

J’ai expérimenté la guérison spirituelle de Dieu.  J’étais enfin libre de ce poids, ne cherchant plus à me battre par mes propres forces, mais reconnaissant la grandeur et puissance de Dieu.

Et un miracle est arrivé, une nouvelle moi est née!!

Beaucoup plus confiante en mon avenir, je n’étais plus attachée à ce que ma vie aurait dû être.

L'homme élabore de nombreux plans , mais seule la décision
du Seigneur se réalise.
Proverbe 19:21

Décidée à vivre chaque instant , à profiter de chaque moment. J’ai fait le choix de vivre autrement. Ma vie ne ressemble pas à celle d’une autre, mais vaut le coup d’être vécue. Mariée, sans enfant, âgée de 32 ans (presque 33) , telle est ma vie et je n’en ai plus honte. Les plans que réservent le Seigneur pour ses enfants sont tout aussi différents les uns que les autres.  Je n’ai pas encore d’enfant, certes, mais dois-je m’empêcher de vivre pour autant? Est-ce une fatalité? Sûrement pas.

Je t’encourage à faire le choix de vivre. Ta vie actuelle ne ressemble peut être pas à celle que tu avais imaginé, mais est-elle mauvaise pour autant? Non  

Je ne me limite plus à ce que je n’ai pas mais à ce que j’ai. Et c’est amplement suffisant pour s’épanouir et estimer que ma vie actuelle est parfaite.

A ce jour, il s’agit de  prendre le temps pour accomplir toutes les choses que je voulais faire et encore plus celles que je ne pourrai certainement pas faire si j’avais un enfant (du moins que je ne pourrai plus faire aussi facilement.

Mes 8 encouragements pour une vie bien remplie

1 . REGARDER A SOI

Il est inutile de te comparer aux autres.  Ne regarde pas ta vie avec les lunettes de ta copine, de ta cousine ou de ta voisine, mais concentre toi sur toi. Ce qui est bon pour l’une à un instant T, ne l’est pas forcément pour l’autre.  Chaque plan de vie est différent.

Ne pas faire partie du moule « maman » comme toutes les femmes de ton entourage ou ne pas avoir vécu de grossesse à ton âge, ne rend pas  ta vie moins importante ou intéressante.  Sache distinguer, la vie des autres et la tienne.  Ce qui  va faire la différence avec une autre, c’est la façon dont tu vas vivre cette vie.

2.FAIRE DES ACTIVITÉS QUI TE VALORISENT- PREPARE TA GROSSESSE

Opte pour l’optimisme, l’épanouissement et la réalisation personnelle. Ose faire les choses dont tu as envie. Tu n’en seras que valorisée. Donne toi des défis, repousse tes limites,  mise sur toutes ces choses qui te font du bien et qui te rappellent à quel point tu es une femme extraordinaire.

femme noire épanouie endométriose
Crédit Photo: @mike.elice

Profite de ce moment, sans enfant, pour voyager, faire des cours de danse, te faire prendre en photo, chanter, te remettre au sport, ou même te faire masser, etc. Toutes ces activités en plus de te faire du bien, te feront te sentir encore plus femme.  Investi sur toi et sur ton corps.

femme porquerolles sur un canoe shooting

Je tiens quand même à dire qu’il y a peu :  J’ai réalisé un challenge que je n’aurais jamais imaginé faire : Courir 100km sur 10jours.  (À voir sur Instagram)

course challenge footing

3. CULTIVER DES PENSÉES POSITIVES

Met une croix sur tous ses sentiments qui t’incriminent et qui te dévalorisent. C’est un travail de longue haleine et qu’il faut faire quotidiennement.  Oui, il va falloir se faire violence.  Pour ma part, c’est à coup de parole biblique que j’en viens à bout.

4. AIT UN ENCRAGE SOLIDE

Mon encrage à moi, c’est ma foi, c’est mon Dieu. En effet, il fait taire mes peurs, mes inquiétudes, combat mes pensées négatives et me permet de croire en mon avenir. Persévérer dans la joie durant une épreuve, peut paraître fou mais est possible avec Dieu.

5.VOIRE LE VERRE À MOITIE PLEIN ET NON À MOITIÉ VIDE

Cesse de regarder ce que tu n’as pas ou ce que tu ne peux pas avoir parce que tu passes à côté de ce que tu as. Saisis toi de toutes ces choses positives que tu possèdes et profite-en. S’il le faut liste toutes les choses positives de ta vie et applique toi à profiter de chacune d’elles.

6. FAIS LE BON CHOIX

Décide de vivre et de ne plus rester dans cet état « anxiogène ». Effectivement, c’est un choix qui nécessite parfois qu’il faille se faire violence.  Mais, décide d’être heureuse en dépit des circonstances.  Surtout n’aie pas peur, ce n’est pas parce que tu décides cela que ça veut dire que ton désir de grossesse s’en est allé loin de toi.

infertilité mais je vis épanouie
Crédit photo : @mike.elice
7. VERBALISE, PARLE, EXPRIME TOI

Parler permet de se libérer.  Donne toi une chance, permet toi d’ évacuer tout ce que tu ressens par les pleurs, les cris, les plaintes ou autres.

Pour cela, confie toi à Dieu et trouve toi des gens avec qui discuter.  Ton compagnon, ta meilleure amie, ta cousine… Au début , ça sera  difficile ensuite très vite tu vas te rendre compte que le sujet deviendra de moins en moins tabou.

CHOISI BIEN TON INTERLOCUTEUR

Je suppose que tout comme moi, tu as déjà essayé d’aborder le sujet avec quelques personnes de ton entourage, dans l’espoir d’obtenir un peu de réconfort et de compassion , sauf que trop souvent, tu as reçu les :

 » Tu y penses trop, c’est pour cela que ça n’arrive pas » ou « Ce n’est peut être pas le bon moment pour toi » ou « T’inquiète pas ça va arriver » ou bien  »  Tu es encore jeune, tu as le temps! »,…

A ce moment précis, tu regrettes d’avoir ouvert la bouche et tu ravales ta douleur.  En réalité,  je pense que tout le monde n’est pas apte à comprendre cette situation.  En effet, je pense sincèrement qu’il faut  être soit quelqu’un de très empathique soit avoir connu cette situation.

Pour ma part, j’ai la chance d’avoir un mari au top, la meilleure amie qu’il fallait et des amies avec qui je peux parler , partager et me plaindre librement. Avec certaines, qui sont dans le même cas que moi nous arrivons à nous encourager, à déborder d’amour et d’attention les unes pour les autres.

8. NE FERME PAS LA PORTE AU MIRACLE DE DIEU

Que tu souhaites une grossesse naturelle ou que tu passes par la procréation médicalement assistée, n’oublie pas que le miracle de Dieu peut toujours arriver. A vrai dire,  il existe différentes façons d’être mère  aujourd’hui et le biais par lequel Dieu te permettra de passer fera parti du merveilleux plan qu’il a pour ta vie.

Le port de marseille grossesse epanouissement
Crédit Photo: mike.elice

J’espère que cette article t’aura aidé à reprendre ta vie en main ou peut être même à te rapprocher de Dieu. Si tu souhaites en savoir plus sur mon autre combat contre l’endométriose, cliques ici

13 Comments

  • Laetitia S.

    Merci pour ton témoignage Ghaelle, très touchant, authentique et émouvant. Tout à ton image. Ces conseils font du bien à entendre. Souvent Dieu se manifeste a nous d’étranges manières, ca peut faire très mal mais c’est aussi un moyen de nous rendre plus fortes. Bon courage pour ta grossesse et prends soin de toi <3
    Laëti

    • Ghaëlle

      J’ai juste envie de dire, une seule chose, AMEN et Merci.

      Oui c’est vrai, nous rendre plus forte, plus à l’écoute, nous rapprocher de lui et nous permettre d’expérimenter un autre degré de la foi. Et c’est clair que c’est pas toujours évident, ça fait mal et encore plus lorsque ça va à l’encontre de tout ce qu’on avait imagine. Le lacher prise est tellement difficile..
      Mais en même temps, lorsqu’on y arrive, réaliser que Dieu pourvoit à chacun de nos besoin, nous fait tellement du bien.

      Merci pour ton message, je suis contente de pouvoir partager cela, mon ressenti, tout ce que j’avais sur le coeur, c’est tellement important…
      Nous ne sommes pas seules:)

      Prend soin de toi également.

      Je t’envois tous pleins d’amour:)
      Soit richement béni

      Amen pour ces paroles prophétiques

  • Sophie

    Salut Gaëlle! Je viens de lire ton article et ça m’a bcp touché ! Cette tristesse, ces faux espoirs je les ai ressenti, j’ai mis 6 ans pour avoir mon fils! Mais toi tu as ta foi et c’est super! Ce bonheur finira par arriver, j’en suis sure! Gros bisous à toi et continu a être aussi positive.

    • Ghaëlle

      Coucou Sophie,
      WAOOOOOOUUUHH, ca me fait plaisir de voir des petits miracles comme ça, c’est tellement encourageant. C’est fou. Je suis tellement heureuse pour toi <3.

      Oui Dieu pourvoira, ça arrivera:). Merci <3

      Encore une fois, merci Sophie, pour ton témoignage remplis d'espoir.

  • PIERRE-LOUIS Serge

    Encourageant, édifiant… Ton article m’a agréablement surpris. Encore merci pour le partage. Que le Seigneur continue à te fortifier et à t’utiliser pour sa gloire !

  • Thumarin

    Coucou Ghaelle
    Je suis l’amie de Yannis et Ruben.
    Nos chemins se croisent au moins une fois par an lol.
    Ton récit m’a beaucoup touchée, je suis dans le même cas que toi sur tout les points que tu évoques excepté l’endométriose. Je m’identifie à 100% sur ce que tu as si bien touché du doigt. En effet avec DIEU rien est impossible et seul lui peut nous accompagner dans les plans que lui même à prévus pour nous.
    Sache que je te connais peu mais je t’ai toujours trouvé radieuse et sympa. J’adore ton style et ta douceur. Tu es magnifique sur tes photos et tu respire le bonheur.
    Moi aussi j’ai droit régulièrement à ce genre de discours pour diverses raisons. Ce qui compte c’est d’être bien dans sa peau.
    J’espere que nous aurons un jour la chance d’être maman.
    Merci pour cet article plein de lumière et d’ondes positives.
    Audrey🤗

    • Ghaëlle

      <3 <3 Ton message me va droit au coeur, ça me touche tellement.Oui nous nous croisons toujours occasionnellement, et toujours une fois par an mdr.
      Merci pour tous tes mots <3
      A chaque fois que je te vois, tu es tellement souriante, avenante, bienveillante <3 <3.

      Tu m'a mis la larme à l'oeil. Oui, rien est impossible à Dieu, mais vraiment rien. On ne peut pas expliquer son temps, mais ce dont nous sommes sures c'est que ses plans sont parfaits pour nos vies.
      Oui, exactement, ce qui compte c'est d'être bien dans sa peau. Epanouie toi à fond. Pense à toi, profite, prend ce temps pour faire tout ce que tu as envie de faire, c'est tellement important.
      Ne laisse pas cette situation te voler, ta joie. Vivons autant que nous le pouvons :). Nous sommes des femmes extraordinaires et avec une histoire unique.

      Soit bénie , fortifiée et renouvelée.

  • Serge PIERRE-LOUIS

    Article encourageant et édifiant . Il contribuera certainement à donner de l’espoir et à encourager celles qui souffrent. Que le Seigneur te fortifie et t’aide dans le service que tu accomplis !

  • Mickaëlla

    Voici un article qui reflète la profondeur de cette situation. J’ose croire que Dieu ne se laisse jamais vaincre en générosité et un jour, Il répond aux besoins de ses enfants.
    Merci pour cet article qui libère, réconforte et donne espoir.
    Nous sommes nombreuses et je suis touchée de voir le dynamisme que tu degages.
    Gros bisou Ghaelle, ton article m’a arraché des larmes, et m’a mis du baume au coeur

    • Ghaëlle

      Merci pour tes mots si touchant.
      Oui Dieu répond toujours aux besoins de ses enfants, j’en suis convaincue.
      Un jour, nous témoignerons de sa gloire, de la manière dont il a répondu à nos prières. Il est un Dieu vivant, qui ne dort pas.
      Je te fais également pleins de bisous et t’envoie beaucoup d’amour.
      <3 <3 .

      En attendant, vivons:), profitons de tout ce que l'on a, en s'appuyant sur celui qui ne faillit pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *